2022-2023 la grande réforme

Dix niveaux composeront la nouvelle pyramide.

Ainsi, les niveaux de compétition sont redéfinis en se basant sur les résultats sportifs de l’actuelle saison, ce qui fera des heureux et des malheureux. Le nombre de divisions va globalement diminuer quand celui des clubs par niveaux va augmenter. Les formats de compétition seront plus stables et cohérents avec toujours des titres de champions de France à tous les niveaux. Bien en amont, les clubs des divisions fédérales ont été consultés. Très concrètement, ce seront donc dix niveaux qui composeront la nouvelle pyramide. Derrière le Top 14, la Pro D2 et la Nationale, la petite nouvelle se nommera Nationale 2 (24 clubs), avec un statut semi-pro, comme la Nationale. Viendront ensuite les Fédérales 1 et 2, gérées exclusivement par la FFR, et la Fédérale 3, en co-gestion avec les ligues régionales. Puis trois divisions régionales, gérées exclusivement par les ligues, remplaçant Honneur, Promotion d’Honneur et Séries. « Nous avions un besoin d’évolution, ajoute Valentin Miclot, besoin de renouveler l’offre de compétition. Il s’agit de redéfinir les niveaux sportifs pour une pyramide cohérente et lisible, permettant à chaque club de se situer et de se doter d’un projet sportif adapté à ses ambitions. Par ailleurs, il existait une vraie hétérogénéité d’organisation entre les ligues régionales. . Dès la saison prochaine, il y aura un même format de répartition et des quotas identiques dans les divisions. »

Les Ligues régionales au cœur de cette rénovation

Les Ligues régionales encadreront donc les quatre divisions amateurs en partant de la base de la pyramide, comme elles le faisaient déjà à partir du niveau Honneur.

En Occitanie, Rolland Sormani est assisté de Christian Abeilhé (jeunes) et de Dorothée Pérez (féminines). Il précise son tempo. « Début juin, nous envoyons des consultations aux clubs avec formulaire d’engagement pour la une et une réserve éventuelle, le tout avec des souhaits particuliers. Nous avons reçu toutes les réponses avant le 5 juillet afin de constituer les poules le 12 juillet concernant les 210 clubs de notre Ligue. Ensuite, nous éditons le calendrier à partir des dates des phases finales données par la FFR et on remonte dans le temps, weekend par week-end. » Ces souhaits des clubs peuvent concerner les disponibilités ou indisponibilités des terrains, la volonté de disputer tel ou tel derby à une période particulière, l’envie que la une et la réserve évoluent le même jour ou le fait que des clubs voisins n’évoluent pas à domicile, si possible, en même temps.

Alors que l’Occitanie échange avec son voisin de Nouvelle-Aquitaine, la Ligue Occitanie a bien débuté le week-end des 18-19 septembre pour répondre à ses larges effectifs de clubs et de joueurs. Il y aura ainsi 6 qualifiés par poule de 10 clubs, ce qui favorisera des phases finales d’envergure. Territorialité, lisibilité, stabilité, cohérence, compétitivité et accompagnement, voici les enjeux de la nouvelle pyramide qui verra donc le jour la saison prochaine mais dont les fondations sont déjà bâties.


47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout