Vendredi Décembre 13 , 2019
Text Size
   

USL fin de parcours

Comme dit la chanson : "Et voilà...c'est fini !", ce beau parcours allait avoir une fin un de ces dimanches, mais tous espéraient que ce soit le plus tard possible, que ce soit le plus haut possible. Certes, il se termine en 16èmes de finale du Championnat de France, mais de nombreux clubs sur l'ensemble de la Fédération auraient tant aimé en être, et l'échec de cette partie arrive face à une équipe qui avait déjà battu nos Lectourois deux fois au cours de la saison régulière. Pourtant, le pari était jouable, le manque de réalisme et de réussite a seul fait échouer cette aventure. Sur l'ensemble de la rencontre, c'est l'USL qui a dominé, fait le jeu, mais n'a pas marqué sur ses temps forts, pas d'essai, pas assez de réalisations au pied dans une première mi-temps passée dans le camp adverse. Cugnaux La Saudrune pour sa part a eu 100% de réussite, deux incursions dans le camp lectourois, une essai, une pénalité. La seconde période a vu les jaunes et noirs se révolter et secouer fortement le cocotier haut-garonnais, il a fallu trois ou quatre occasions franches pour passer la ligne une fois. Il en a fallu bien moins aux adversaires pour passer la ligne deux fois et la match fut plié. A noter néanmoins que pour une rencontre à ce niveau de la compétition, il n'aie pas été possible de trouver deux arbitres officiels pour opérer sur la touche, ils auraient pu peut-être signaler de systématiques fourchettes d'un autre âge sur au moins trois joueurs lectourois. Détail peut-être, mais détail désagréable.

Sentiment mitigé dans le camp lectourois, dirigeants, joueurs et supporters étaient certes déçus de s'arrêter en si bon chemin, mais tout de même fiers du parcours accompli. Nous reviendrons sur le bilan de cette saison un peu plus tard.

0

   

Fin de saison pour Lectoure

Hier après-midi à L'Isle-Jourdain il s'agissait de retrouvailles entre deux formations qui avaient déjà croisé le fer en championnat régulier. Les Haut-Garonnais l'avaient emporté deux fois.

Et cette fois encore La Saudrune s'est octroyé la 3e manche, au terme d'un match où les Lectourois peuvent avoir des regrets, la faute à un manque de réalisme qui leur a fait énormément défaut, mais il y a, hélas, des jours sans.

En laissant près de quinze points au pied l'USL s'est incliné dans un match pourtant bien entamé avec l'ouverture du score sur pénalité dès la 3e minute.

Mais les erreurs et les mauvais choix vont aussi leur être préjudiciables. Au contraire les Haut-Garonnais vont se montrer très réalistes, à l'image de cet essai marqué par Duthil pour la première incursion dans le camp adverse à la 6e.

Lectoure domine ce premier acte et revient sur pénalité (6-7 24e). Mais les imprécisions lectouroises avec des ballons rendus à l'adversaire empêchent de concrétiser des temps forts.

Le RCS est près de marquer sur une superbe diagonale de Payre (26e), mais un en avant anéanti tout. Cependant, Cochet, sur pénalité, accentue le score pour les siens, (10-6) et c'est la pause. Entre-temps Marchi aura manqué une pénalité.

Deuxième période complètement folle ou Lectoure marque deux essais coup sur coup par Caussade et Séris pour passer devant 16-10 à l'heure de jeu.

On pensait alors que l'USL avait mis un coup au moral du RCS, mais la suite montrera le contraire.

Repartit de plus belle les véloces trois quarts garonnais allaient à dame en l'espace de cinq minutes sur des erreurs gersoises. D'abord par Poux, puis par Mélac. De 16-10 le score passait à 24-16 et Lectoure n'avait plus que les yeux pour pleurer, achevant sa saison en 16e de finale.

LECTOURE 16 LA SAUDRUNE 24

MT : 6-10 Arbitre : M. Sacarot. Représentant Fédéral : M Cabos (Tous Occitanie)

Pour Lectoure : 2E Caussade (52) Séris (61), 2 P Marchi (1, 24)

Pour La Saudrune : 3 E Duthil (6) Poux (69) Mélac (74) 1 P (29) 3T De Sa Pinhiero

USL : Bozza G. ; Ciani, Dubuc, Candelon (cap), Lauray G. ; (o) Marchi (m) Pavan ; Faget, Lauray J., Lacapère, Monter M, Sourbe ; Mathieu, Venet, Bourgade. Entrés en jeu : Caussade, Bozza S, Monter F., Handouf, Boué, Pitoux, Seris.

Carton jaune : Pitoux (47)

RCS : Cochet ; Duthil, Lendormy Ba., Mélac, Beldjoudi ; (o) Payre, (m) De Sa Pinhiero ; Jardin, Sery, Poirey ; Galoux (cap), Figeac ; Courtial, Malabre, Le Diguerhen. Entrés en jeu : Vieban, Cotte, Saison, Ondars, Sauter Galiana, Poux, Lendormy Ben.

Carton jaune : Le Diguerhen (9) Ondars (58)

image

   

16ème de Finale à l’Isle Jourdain

Après leur belle victoire en 32ème contre le Stade Foyen (Ste Foy La Grande) sur le score de 31 à 5, les Lectourois joueront leur 16ème de Finale du Championnat de France Honneur Dimanche 19 mai à 15h sur le terrain de l’Isle Jourdain contre le RC La Saudrune Cugnaux.

A ce niveau de la compétition nationale, les joueurs de Lectoure vont rencontrer de vieilles connaissances puisque les hauts garonnais ont fini premiers dans la même poule de qualification du championnat Occitanie et les ont battu deux fois dans des matchs serrés mais qui ont à chaque fois fini en leur faveur.

Mais cette fois, les 2 formations vont se retrouver dans un autre championnat et les cartes sont de nouveau distribuées dans un contexte différent de phase finale où seul le vainqueur continuera l’aventure.

Les « jaune et noir » sont de nouveau les challengers de cette rencontre devant une grosse formation mais ils nous ont prouvé leur progression de dimanche en dimanche en terme de maîtrise et de réalisme en marquant sur leurs temps forts et beaucoup de solidarité en défendant leur ligne. Le groupe est conscient de la lourde tâche qui l’attend dimanche mais il devra également mettre en exergue ses points forts sans complexe et avec confiance pour ne rien regretter. Les coaches Joan Wencker et Jérome Bolzonella distillent les conseils opportuns pour accompagner les joueurs dans les meilleures conditions.

Après cette mini trêve de quinze jours, les supporters des jaunes et noirs devront être encore plus nombreux et plus bruyants dans la belle enceinte du stade Lapalu de l’Isle Jourdain pour soutenir sans faille leurs joueurs et les aider vers la victoire. Départ du bus prévu devant le stade à 10h30.

16eme

   

Un sans-faute gersois

Honneur 32e

A Aire-sur-l'Adour, Mauvezin a dû s'accrocher pour se défaire (25-20) des Basques de Barcus pour ce premier tour de championnat de France. Mais encore et toujours les hommes du capitaine Clermont ont fait le travail, en partie dû à un impeccable Flavien Massarotti au pied d'or (20 points). Ce tour passé, il faut à présent récupérer et préparer la nouvelle échéance qui s'annonce encore de bon niveau en 16e : le Servette de Genève le 19 mai.

A Aiguillon, Lectoure enchaîne et avec application a battu (28-5) Sainte-Foy-la-Grande. Eric Candelon, capitaine de l'USL : «On a mis les ingrédients pour arriver là où nous sommes aujourd'hui. Notre défense était bien en place et les gars mettent beaucoup de cœur pour cela. Nous avons pour consignes de pas se mettre de pression et de jouer comme en championnat et de jouer les bons coups».

0

Promotion/Honneur 32e

A Grenade/Adour, Marciac, pratiquement à 14 (carton rouge à Bordes) tout le match, a tout de même pris la mesure (23-17) des Lot-et-Garonnais de Duras. Qualifié pour les 16es, l'ASM doit une fière chandelle aux frères Cesca, Sylvain et Simon, qui ont garni à eux seuls le tableau d'affichage. Mais il serait réducteur de ne pas citer les autres équipiers marciacais qui se sont employés pour poursuivre l'aventure.

2e série 32e

Le long déplacement du RC Lomagne à Saint-Priest-de-Gimel, en Corrèze, pour affronter le RCU Lyon n'aura pas été vain. Les Lomagnols malgré une belle opposition ont su se défaire (23-15) de Rhodaniens très joueurs. Après un dimanche de repos, le RC Lomagne devrait retrouver les Bigourdans d'Adé pour les 16es.

3e série barrages

A Bénéjacq, le RC Bassoues LM s'est défait (28-13) des Bleuets de Labatut. Un match maîtrisé par les Bassouais, satisfaits de retrouver le championnat de France dès dimanche prochain. Ce sera un long déplacement pour affronter La Membrolle (banlieue de Tours).

Dimanche prochain
Championnat de France des séries (terrains à désigner)
3e série (16e) : RC Bassoues LM- La Membrolle (Centre Val de Loire)
4e série (16e) : Lannepax- Bedous (64).
   

Lectoure largement

«Nous avons gagné le match sur notre défense» a dit Jérôme Bolzonella à ses troupes en fin de rencontre et «c'est la résultante d'un travail commencé en janvier» rajoute Lilian Giordano coprésident lectourois. «On joue mieux quand on gagne, on tente des choses et aujourd'hui ça a payé» renchéri Joan Wenker entraîneur principal. Et le capitaine lectourois était un homme heureux : «Nous arrivons à un niveau très intéressant et il nous faut continuer» conclut-il.

Toutes ces petites phrases d'après match résument le contenu d'une victoire d'abord construite sur une défense irréprochable, puis sur des contres et des actions bien initiés conclus par des essais.

Le lectourois Geoffory Marchi ouvrait le score dès la 8e et les Foyens très enjoués buteront sans cesse sur une défense «jaune et noire» bien en place. Des joueurs Girondins qui en fait perdront le fil de la rencontre, car comme au match précédent l'USL se montrant réalistes et pragmatiques contre le vent.

A la 18e, sur une chandelle, Grégory Lauray récupère aux quarante et sprinte entre le poteaux (10-0). Un départ de Maxime Pavan derrière sa mêlée aurait mérité un meilleur sort (29e). Une nouvelle pénalité porte le score à 13 – 0 (30e), le Stade foyen déjoue presque écœuré.

Ce dernier encaisse un essai de Dubuc après un long temps de jeu bien léché pour un 20 – 0 aux citrons et les Lectourois signent une première mi-temps magistrale.

La reprise avec une pénalité de Marchi met Lectoure bien à l'abri, qui peux voir venir (23-0 50e). Mieux, dix minutes plus tard, sur un gros efforts des avants, Rouillan, le talonneur revenant marque et le 28-0 scelle déjà le sort de la rencontre.

Une rencontre qui voit deux joueurs de Sainte Foy la Grande évacués sur traumatisme et de longues minutes d'arrêts de jeu (35e). Et ce sont les Girondins qui clôtureront le score sur un essai collectif mérité. Lectoure passe en 16e et rencontrera La Saudrune le 19 mai.

32eme

   

Lectoure passe

Lectoure s'est acquitté des barrages donnant droit aux 32e de finale du championnat de France. Masseube n'a pu dompter les corse d'Ajaccio (Voir compte – rendu ci-dessous).

Honneur : Lectoure 31 Saint-Affrique 17

Dans les vestiaires, Jérôme Bolzonella coentraîneur confiait : «C'est tout un groupe qui est à féliciter, car si je me rappelle, à la fin novembre, début décembre, on était au fond de la gamelle. Beaucoup ne croyaient plus trop en nous et on a su trouver les ressources nécessaires pour en arriver là. Maintenant l'aventure continue et on va prendre match après match, on sait qu'on va rencontrer de grosses équipes mais on va tout donner malgré le fait que nous avons de la casse. Mais le principal c'est que les garçons y prennent du plaisir».

Joan Wenker l'entraîneur principal savourait le travail de ses poulains : «Depuis le mois de janvier, il y a quelques anciens qui sont revenus et cela nous a fait du bien. A l'époque on s'est parlé, beaucoup parlé parce qu‘on était dans le dur, et depuis on a enchaîné neuf victoires, pour une seule défaite. Là, sur le match, il faut saluer et féliciter les gars, car ce n'était pas facile. On n'avait plus de talonneur, on a pêché en conquête mais on n'a rien lâché. On s'est resserré, on a fait du jeu, et on marque un joli essai contre le vent. Après, je pense que la défaite contre La Salvetat Saintt Gilles nous a servis. On a remis les pendules à l'heure, il y avait des joueurs qui «trichaient». Avec Jérôme on les a montrés du doigt et là ils ont fait une grosse partie. Maintenant et à l'avenir il faudra être plus constant et régulier».
   

32ème du Championnat de France à Aiguillon !

Sous la direction de leurs coaches Joan Wencker et Jérome Bolzonella, les joueurs lectourois ont réalisé un bon parcours depuis ce début d’année 2019 avec seulement 2 défaites sur 13 rencontres. Un groupe qui au fur et à mesure des victoires a emmagasiné confiance et réalisme.

Les Lectourois ont réussi à accéder à la finale du championnat Honneur Occitanie niveau B en gagnant successivement Les Baronnies, Maubourguet et Moissac et leur ouvrant ainsi les portes au match de barrage d’accession aux 32ème de Finale du Championnat de France gagné de belle manière dimanche dernier contre une grosse formation du RC St Afrique (31 à 17).

Dimanche 05 mai à 15h00, c’est le Championnat de France qui démarre réellement sur le terrain d’Aiguillon contre le Stade Foyen (Ste Foy La Grande). Une formation qui a fini 2ème de la ligue Nouvelle Aquitaine, c’est dire le défi important qu’auront à relever les «jaune et noir» pour espérer continuer cette belle aventure. Ils seront les challengers de cette rencontre devant un adversaire favori au vu des résultats réalisés sur sa saison. Les Lectourois devront se concentrer sur leur jeu avec pragmatisme et savoir marquer sur leurs temps forts. Ils savent également défendre avec une grosse solidarité et protéger leur ligne lorsque c’est nécessaire. Ils ne devront rien regretter à la fin de la rencontre et avoir un sentiment du devoir accompli, le même que celui qui transpirait dimanche dernier après la rencontre dans le vestiaire de Gaillac. Les joueurs cadres devront peser sur cette rencontre avec autorité autour de leur capitaine.

32me

De dimanche en dimanche, nos supporters sont de plus en plus nombreux à venir soutenir leurs joueurs dans une belle ambiance de phases finales. Ils devront être encore plus nombreux à Aiguillon, les joueurs auront besoin de leurs encouragements pour se sublimer et espérer gagner !

Départ du bus des supporters à 10h 30 devant le stade.

   

Lectoure en 32ème

Quel match, quelle belle équipe de Lectoure ! «C'est la victoire d'un groupe de copains, qui se retrouvent lors de cette phase finale», les deux entraîneurs gersois Jérôme Bolzonella et Joan Wenker étaient unanimes au terme d'un match avec beaucoup de jeu (6 essais) livrés par leurs poulains.

Les Aveyronnais présentaient une équipe puissante bien amenée autour d'une 3e ligne tout terrain, un cinq de devant solide et des trois-quarts entreprenants mais qui se sera usée sur une défense gersoise intraitable. Adossé au vent en première mi-temps, Lectoure va faire preuve de réalisme, car dominé. L'USL ouvrira la marque par Marchi sur pénalité (3-0, 2e), qui récidivera à la 10e (6-0). Néanmoins Saint-Affrique trouve la faille à la 16e par le puissant centre Passieu pour prendre l'avantage 7-6.

Mais le pragmatisme Lectourois fera merveille une 3e fois sur pénaltouche, ce coup-ci, une bonne conquête, Seris vient au cœur, passe les bras, et sert Dubuc qui va entre les barres (13-7, 22e) Les Lectourois prennent le score et ne le lâcheront plus, Seris enfonçant le clou juste avant la pause en marquant en coin 20-7.

Les Aveyronnais sentent que le match leur échappe, eux qui ont sûrement laissé beaucoup de jus en première période. Ils iront tout de même deux fois à dame en cette deuxième mi-temps mais commettant beaucoup de fautes et écopant de cartons jaunes, ils ne parviendront pas à troubler les plans lectourois.

Lectoure plus frais en fin de match aggravera le score à la 68e par un doublé de Dubuc pour un trille final de 31 à 17 qui permet à l'USL de filer en 32e contre Ste Foy la Grande.

LECTOURE 31 SAINT AFFRIQUE 17

MT : 20-7. Arbitre : M. Vaurechem (Occitanie). Touches : MM. Courtin et Lafon (Occitanie). Représentant Fédéral : M. Dubost (Occitanie).

Pour Lectoure : 3 E Dubuc (22, 69), Seris (40 + 2) ; 2 T et 4 P Marchi (2, 11), Seris (66), Pavan (80).

Pour Saint-Affrique : 3 E Passieu (16), Peyrottes (54), Courdy (78) ; 1 T Sicard.

Lectoure : Bozza ; Ciani, Dubuc, Candelon (cap.), Seris ; (o) Marchi ; (m) Pavan ; J. Lauray, Faget, Lacapère ; Handouf, M. Monter ; Caussade, Venet, Bourgade. Entrés en jeu : Lovato, Mathieu, Betous, F. Monter, Boué, Pitoux, G. Laurey.

Carton jaune : M. Monter (34), Handouf (74).

barrage

Dans les vestiaires, Jérôme Bolzonella coentraîneur confiait : «C'est tout un groupe qui est à féliciter, car si je me rappelle, à la fin novembre, début décembre, on était au fond de la gamelle. Beaucoup ne croyaient plus trop en nous et on a su trouver les ressources nécessaires pour en arriver là. Maintenant l'aventure continue et on va prendre match après match, on sait qu'on va rencontrer de grosses équipes mais on va tout donner malgré le fait que nous avons de la casse. Mais le principal c'est que les garçons y prennent du plaisir».

Joan Wenker l'entraîneur principal savourait le travail de ses poulains : «Depuis le mois de janvier, il y a quelques anciens qui sont revenus et cela nous a fait du bien. A l'époque on s'est parlé, beaucoup parlé parce qu‘on était dans le dur, et depuis on a enchaîné neuf victoires, pour une seule défaite. Là, sur le match, il faut saluer et féliciter les gars, car ce n'était pas facile. On n'avait plus de talonneur, on a pêché en conquête mais on n'a rien lâché. On s'est resserré, on a fait du jeu, et on marque un joli essai contre le vent. Après, je pense que la défaite contre La Salvetat Saintt Gilles nous a servis. On a remis les pendules à l'heure, il y avait des joueurs qui «trichaient». Avec Jérôme on les a montrés du doigt et là ils ont fait une grosse partie. Maintenant et à l'avenir il faudra être plus constant et régulier».
   

Lectoure 3 La Salvetat St Gilles 14

Après avoir sorti une très solide équipe de Moissac, l'US Lectoure avait gagné le droit de disputer cette finale contre La Salvetat-St Gilles.

Les deux clubs étant assurés de jouer un barrage (faux 64e) qualificatif pour les 32es du championnat de France, le match se devait d'être disputé mais agréable…

Il sera serré tout le match, en effet il reste deux minutes de jeu Lectoure perd 3 a 7 mais campe dans les cinq mètres et même sur la ligne de but de la Salvetat.

Après plusieurs ballons portés sur cette fameuse ligne, les «Noirs» de la Lomagne ouvrent sur leurs arrières mais… sur la dernière passe, le ballon sera intercepté par l'ailier Béchu de la Salvetat qui ira aplatir entre les poteaux des Gersois sonnant ainsi le glas de leurs espoirs.

La première période était à l'avantage des Hauts Garonnais qui inscrivaient un essai sur domination des avants que Léo Pech le filou demi de mêlée concrétisait avant la transformation de son ouverture. Auparavant Geofrey Marchi avait passé une pénalité pour les seuls points de son équipe. Lectoure tentait de renverser la vapeur pas ses avants, puis par ses trois quarts bien menés par Clément Séris et ses nombreuses relances. Mais la remarquable défense des «Bleus» de La Salvetat faisait bonne garde et rien ne passait.

En seconde période les Gersois dominaient, gagnaient de bons ballons mais les perdaient aussi trop rapidement devant une défense toujours intraitable qui ne cédât jamais. Les dernières minutes seront haletantes pour la grosse colonie gersoise mais Lectoure ne pouvait jamais passer la fameuse ligne qui aurait pu leur donner la victoire.

Le mot de Joan Wencker entraîneur : «Dommage que cela soit l'équipe qui fait le jeu qui perde. Nous nous sommes heurtés a une très forte défense. Nous sommes déçus mais pas coulés et on remet ça dimanche prochain pour gagner cette fois».

Le mot de Lilian Giordano Président : «Nos joueurs ont fait le maximum mais il manquait trop de monde à des postes clés, les deux centres dont le capitaine Candelon et Guillaume Bozza de même que les deux talonneurs Thibault Bozza et Sylvain Rouilhan mais dimanche on devrait les retrouver et rattraper ce match manqué de peu»

MT : 3- 7. Arbitre : Christophe Fontan

Assisté de : Frédéric Ibos et Alain Guilhem Représentant Fédéral : J.C Mouledous et Lionel Cazaux

Pour Lectoure : une pénalité de Geoffrey Marchi

Pour La Salvetat : 2 E Pech (38) et Bechu (76) 2 T Roussel

Lectoure : Séris, Ciani. R, Dubuc, Lauray, Rivière, Marchi (o) Pavan (m), Faget (cap), Lauray, Lacapere, Handouf, Monter. M, Caussade, Venet, Bourgade ; entrés en jeu : Lovato, Betous, Monter. F, Boué, Sentges, Pitoux, Ciani T.

Entraîneurs : Bolzonella-Wencker.

Carton jaune : Pitoux (78)

La Salvetat : De Giusti, Vacher, Lacassagne, Tournier (cap), Bechu, Roussel (o), Pech (m), Esvina, Mouls, Dupuy, Maussion, Lucas, Fauré, Marque, Barbiere ; entrés en jeu : Jourdain, Borruel, Michel, Curutchet, Potabes, Vernier, Castanet.

Entraîneurs : Authier – Schlegez

Cartons blancs : Marque – Vernier.

image

   

Finalement ce sera Saint Affrique

Ca y est on sait, c'est Gaillac dans le Lot qui verra les Lectourois affronter à 15 heures 30, en barrage d'accès au Championnat de France, le club aveyronnais de Saint Affrique. On est bien entré dans le processus de la phase finale puisque désormais il faudra rencontrer des clubs inconnus dont on ne connait guère le parcours mais cela oblige à jouer son meilleur rugby sans programmer d'éventuelles tactiques pour contrer les points forts de l'adversaire. Cela s'est d'ailleurs confirmé dimanche dernier contre La Salvetat Plaisance, qui avec une équipe comparable à l'USL, mais supérieurement organisée, surtout en défense, qui a subi la majorité du temps, mais qui a annihilé les attaques Lectouroises pour marquer deux fois sans rien céder. Il faudra donc être plus efficaces sur les temps forts dans le Lot et concrétiser quand il le faut, d'autant que plusieurs joueurs vont faire leur retour. Désormais le parcours va se faire étape par étape pour aller le plus loin possible.

Evidemment, le peuple jaune et noir sera mobilisé, il a montré ses forces dimanche dernier, encourageant tout au long son équipe et restant longtemps, malgré la défaite, autour des joueurs. Un bus sera affrêté, il sera plein à nouveau, et partira dès 9 heures 30 du stade, avec un repas organisé.

19.04.21_Lectoure_La_Salvetat_3

   

Page 1 sur 7