Jeudi Mai 23 , 2019
Text Size
   

Séniors 2017-2018

Clap de fin pour l'USL

La finale était prévue à Tarbes, ce sont donc deux clubs bigourdans qui la disputeront. Après avoir mené ce championnat de bout en bout, les deux clubs gersois, l'US lectouroise et le RC auscitain, se retrouvent éliminés après avoir mariné un certain temps dans les arguties administratives d'un comité qui vit ses derniers instants.

Pour les Lectourois, cet échec est signe de vacances bien méritées, ils se sont battus vaillamment et n'ont récolté qu'une poignée de haricots tarbais durs à cuire. Sur cette dernière rencontre, il n'y a rien à redire, ils sont tombés sur une belle équipe, certains argumenteront longtemps sur quelques faits de jeu qui ne furent pas arbitrés en leur faveur, mais dirons-nous sportivement que ce ne sont que paroles de supporters passionnés. La différence s'est faite sur les blessures de plusieurs éléments moteurs de leur équipe et sur une interception malheureuse au moment où ils se sentaient en confiance. Malgré quelques charges vigoureuses et des ballons portés efficaces, ils n'ont pu concrétiser sur leurs temps forts et les adversaires ont su, ont pu, faire tourner leur effectif sans perte de qualité jusqu'au coup de sifflet final qui a libéré la joie des uns et la déception des nôtres. On retiendra de cette saison que l'USL n'a pas quitté les avant-postes du classement au fil des journées et que les trois défaites face à l'OBRC lui auront été fatales.

Il ne reste plus désormais à l'équipe dirigeante et à l'encadrement sportif à préparer au mieux la prochaine aventure dans le nouveau championnat régional de la jeune Ligue Occitani.

201804180833-full

 

L'OBRC bat Lectoure en demi

Après une quinzaine marquée par des règlements de comptes administratifs, l'OBRC et Lectoure se retrouvaient pour une place en finale Armagnac-Bigorre. Tout allait se jouer sur le terrain.

Les Oursbelillo-Borderais, vent dans le dos, débutent bien la rencontre mais se heurtent à une bonne défense gersoise. Lectoure commence alors à mettre son jeu en place. Sur un renversement, le surnombre est évident mais une mauvaise passe est interceptée par Gautier Noguès qui marque le premier essai en contre pour les Bigourdans (7-0, 7e).

Les Gersois, loin de se refroidir, reviennent dans le camp adverse et Joffrey Marchi passe une pénalité. Sur une attaque en première main, le centre Truilhé marque même un très bel essai collectif, donnant l'avantage aux siens (7-10, 21e). Mais l'OBRC va réagir et Gandarias passe deux pénalités (13-10).

à la pause, rien n'est fait, d'autant plus que Lectoure va bénéficier du vent en seconde période, ce dont elle profite puisque Marchi met rapidement les deux équipes à égalité (13-13, 44e).

à ce moment du match, on se dit que les Gersois vont prendre le dessus, mais c'est le contraire qui se produit.

Les Bigourdans remettent la main sur le ballon et progressent, permettant à Gandarias de mettre l'OBRC devant (16-13, 51e). Puis survient alors l'action du match. Sur une attaque des trois-quarts bigourdans, Noguès, véritable poison, franchit encore une fois la défense gersoise avant de donner une passe au contact à Emmanuel Paris qui alertait d'une chistera Romain Barrau pour l'essai du break (23-13, 60e).

Durant les vingt dernières minutes, Lectoure, loin d'abdiquer, tentait de recoller au score avec les charges de son capitaine Faget mais rien ne passait… L'OBRC, surprenant promu, se retrouvera donc en finale contre Argelès !

Avec une troisième victoire en trois matchs contre Lectoure cette saison, les Bigourdans ont montré qu'il n'y avait qu'une vérité, et qu'il s'agit bien de celle du terrain. Quant à Lectoure, la saison s'achève prématurément et ce n'est pas mérité au vu des excellents résultats obtenus jusqu'à peu.

201804161506-full

OBRC 23-Lectoure 13

à Mirande. MT : 13-10. Arbitre : Benoît Lapassade, assisté de Christophe Fontan et Éric Lascombes (A.-B.).

Pour l'OBRC : 2 E Noguès (7), Barrau (60) ; 2 T, 3 P (23, 31, 51) Gandarias.

Pour Lectoure : 1 E Truilhé (21) ; 1 T, 2 P (14, 44) Marchi.

OBRC : Belin ; Noguès, E. Paris, Marie, Barrau ; (o) G. Gandarias, (m) Saint-Martin ; Rigobert, Salettis, Trépout (cap.) ; Pène, Sanz ; Ternois, Brau, Ben Sounna. Sont entrés en jeu : Francisco, Monteagudo, Soulès, Bayac, Caussade, Morera, Sempé. Entraîneurs : Cauhépé, P. Gandarias, J.-Y. Paris.

Lectoure : Séris ; Ciani, Truilhé, Bozza, Saint-Martin ; (o) Marchi, (m) Pitoux ; Faget (cap.), Lauray, Handouf ; Sourbe, Fourcade ; Aragon, Lasserre, Delmas. Sont entrés en jeu : Fabas, Monter, Monter, Bourgade, Sentges, Ciani, Bolzonella. Entraîneurs : Davasse, Bertolissi, Giordano.


Vestiaires.

Pierre Gandarias (coentraîneur de l'OBRC) : «Je crois que le mérite des deux équipes, c'est d'avoir été très propres. On s'est tous concentrés sur le jeu, laissant sur le terrain l'extrasportif de côté. Je suis très content car le sportif est sorti vainqueur aujourd'hui, les deux équipes ont su faire la différence… Après, concernant le match, on valide nos occasions, mais je crois que, physiquement, on a un peu moins souffert qu'eux avec la météo».

Franck Bertolissi (coentraîneur de Lectoure) : «Aujourd'hui, l'envie était là. On a tout donné mais après, on n'a pas de c.., on a deux joueurs qui se blessent très rapidement, ce qui fait que, pour les changements, c'est plus compliqué. Ensuite, on est déçus, cela se joue sur une interception, mais aussi sur deux-trois décisions arbitrales qui sont vraiment limites, que je ne comprends pas. Cela fait un peu râler…»

 

Les Ressegots au soutien de leur équipe

Finalement, c'est à Mirande que se tiendra la troisième confrontation entre l'USL et l'Oursbelille-Bordères Rugby Club. Rappelons que les Bigourdans l'ont emporté deux fois, à l'aller comme au retour. Cette nouvelle confrontation devra sourire aux joueurs des présidents Giordano et Lepetit, car une défaite serait synonyme de fin de saison après avoir mené ce championnat de nombreuses journées avant la dernière. Une élimination serait très injuste après les péripéties et arguties règlementaires de ces derniers temps. Par contre, une victoire ouvrira la porte de la finale et donnera une chance de plus de participer ensuite au Championnat de France. La victoire à Plaisance sur le Marquisat en barrage aura été une bonne répétition, assurer le résulat en ayant pris l'avantage assez tôt puis résister à l'adversaire jusqu'au bout, voilà une bonne préparation pour ce match éliminatoire d'une telle importance.

18.04.08_Lectoure_Marquisat_1.2

Evidemment, les Ressegots ne vont pas laisser tomber leur équipe chérie en ce moment crucial et se déplaceront en car, départ 10h30 du stade, repas organisé à Mirande. S'il est un déplacement à ne pas manquer, c'est celui-là, avec le risque qu'il soit le dernier, mais aussi l'espoir d'en faire bien d'autres ensuite.

   

Lectoure domine le Marquisat 18 à 13

Honneur. Barrages

Du côté de la météo, tout avait bien commencé pour se dégrader peu à peu, mais pourtant, ce fut sous le crachin et avec la boue que les trois essais de la partie furent inscrits.

Du côté du jeu, les deux premières tentatives de pénalité sont manquées par les deux buteurs adverses, mais dès la 12e minute, Geoffrey Marchi ouvrira le score pour Lectoure qui domine.

Le Marquisat ripostera par une belle relance de Jérôme Tapie qui n'aboutira pas pour une faute au sol.

Le carton blanc de J. Costes accentuera la domination des Gersois, concrétisée par une seconde pénalité de Marchi.

Peu avant la pause, les «blancs» du Marquisat se révoltent et un bon maul avance jusque sous les poteaux de Lectoure, mais une nouvelle faute les repoussera. Après les «citrons», c'est au tour des Gersois de se retrouver en infériorité numérique et l'occasion pour Vincent Traves d'ouvrir le compteur de son équipe.

Une pénaltouche de l'USL et une bonne prise de balle de Lauray propulsera le pilier remplaçant Gaby Bourgade derrière la ligne.

Quelques minutes plus tard, Rémi Cianni est à la conclusion d'un coup de pied à suivre de Séris pour le deuxième essai en coin qui sera transformé par Marchi.

Les joueurs du Marquisat jouent le tout pour le tout, ainsi, une relance sera concrétisée par le pack et l'essai de Fabien Soum transformé par Traves.

La domination tardive des Bigourdans permettra à Vincent Traves de ramener le score de son équipe à cinq points d'écart mais la dernière pénalité sera pour Lectoure qui bottera en touche pour le coup de sifflet final.

Pour Patrick Davasse et Franck Bertolissi, de Lectoure : «Malgré toutes les péripéties et difficultés, on s'en sort quand même et cette victoire va faire du bien pour le moral car on a douté après le match totalement manqué contre l'OBRC que l'on retrouvera en demi-finales».

marquisa

MT : 6-0. Arbitre : M. Fourcade assisté de MM. Brazzaloto et Claverie (A.-B.).

Pour Lectoure : 2 E Bourgade (62), Cianni (67) ; 1 T, 2 P (12 et 21) Marchi.

Pour Le Marquisat : 1 E Soum (76) ; 1 T, 2 P Traves.

LECTOURE : Séris, Ciani T, Candelon, Triulhe, Ciani R, (o) Marchi, (m) Sentges, Handouf, Lauray, Boué, Sourbe, Fourcade, Aragon, Lasserre (cap.) Fabas. Entrés en jeu : Bourgade, Delmas, Monter, Monter, Lacapere, Bozza, Pitoux. Entraîneurs : Davasse- Bertolissi.

Carton blanc : Aragon (51).

MARQUISAT : Tapie, Micheletti, Michel, Traves, Th Jouanolou, (o) Pedebidou, (m) B. Coste (cap.), Costes. J, Maystre, D. Veronèse, Quessette. Didier, Quesssette. David, Dominguez, Petrissans, Jouanolou.N. Entrés en jeu : Dhugues, Lussagnet, Garcia, Soum, Queheille, Cazeres, Dejardin. Entraîneurs : Decha, Capdeville.

Carton jaune : J.Coste (19).

 

L'aventure reprend

cianiAprès l'amère déconvenue pascale, au goût de poisson d'avril vraiment pourri, il était normal de se demander avec quelque inquiétude comment les Lectourois allaient réagir ce dimanche à Plaisance. Entre le sentiment que le sort en veut toujours et encore à l'USL et qu'en plus les autorités sportives ne font rien pour arranger les choses ou alors celui d'une fierté à retrouver, celle d'avoir mené ce championnat pendant quelques journées et que seul un faux pas, certes au pire moment, l'a privée de la récompense méritée de la montée, les joueurs ont opté pour le second.

Sur un terrain encore marqué par les inondations successives de cet hiver, après un round d'observation où chacun a affiché ses ambitions, les joueurs de Davasse et Borto ont pris les affaires en mains et deux pénalités de Marchi ont permis de passer la mi-temps en tête dans une partie qui ne s'était pas encore débridée.

L'entame du Marquisat fut plus convaincante amenant un carton d'Aragon et une pénalité mais nos Lectourois se mirent ensuite à pratiquer un jeu plus appliqué alternant jeu de passes et ballons portés, l'un d'eux amenant le premier essai, un jeu au pied judicieux permit ensuite à Rémi Ciani de pointer un essai de filou. Un écart de 15 points était fait et les Bigourdans se mirent à pilonner la ligne de défense noire et jaune, marquant sur ballon porté puis une pénalité. Il ne restait plus qu'une poignée de minutes et malgré les charges très énergiques des adversaires, les Lectourois ne cédèrent rien de plus. La place en demi-finale était acquise et la rencontre avec l'OBRC dimanche prochain permettra de remettre les pendules à l'heure.

Pour l'équipe 2, battue 31 à 18, le sort aura été moins favorable, face à Maubourguet, la vaillance et le courage n'auront pas suffit, une infériorité numérique aura permis à l'adversaire de marquer les deux essais de la gagne. Néanmoins, ce quart de finale a été une récompense pour ce groupe qui avait si mal débuté sa saison et qui a su avec beaucoup de solidarité et de persévérance renverser la situation et qui désormais va jouer les sparring partners pour la préparation du parcours de la une.

   

Page 1 sur 10

Inactive Module

You should publish modules to the "inactive" position and set the Menus to "All", for them to show up on pages where there is no active menu ID. This is a bug/feature of Joomla that causes only menu items in the "All" setting to show up.