Dimanche Juillet 21 , 2019
Text Size
   

Une Assemblée Générale sereine

Ce samedi s'est tenue la statutaire assemblée générale du club sous la présidence conjointe de Gilbert Lepetit et Lilian Giordano. D'importantes personnalités ont honoré cette séance de leur présence : monsieur le Maire de Lectoure, Gérard Duclos, accompagné de son Adjoint Jean Jacques Tosca, la Vice-Présidente de la Fédération Française de Rugby, Laetitia Pachoud (locale de l'étape), le Vice-Président de la Ligue Occitanie en charge des Délégations Départementales, Alain Azpiroz (de Pouyastruc), le Secrétaire Général Adjoint de la Ligue Occitanie (de Condom) et enfin, le vice Président de la Délégation Départementale du Gers, Jean Jacques Morlan. A la table présidentielle siégeaient également, Bettina Delaere, Secrétaire du club, Mitch Darparens, responsable de l'école de rugby ainsi que Cathy Louberry, sa secrétaire.

19.07.06_AG.1

Après l'évocation de la mémoire des disparus du club cette année, Sandrine Haldiman, maman de Jordan Laffont, jeune joueur du club, ainsi que Pierre Candelon, pilier historique de l'USL, bénévole, Président dévoué de si nombreuses années, le Président Lepetit, son successeur, ouvrait la session en rappelant que cette année a vu la naissance de la Ligue Occitanie, ce qui a provoqué quelques changements dont le bilan est largement positif. La composition des poules a permis à l'USL d'aller découvrir de nouvelles équipes des alentours de Toulouse plutôt que de l'habituelle banlieue tarbaise, la Commission de discipline a souvent fonctionné par visio-conférence, ce qui a permis aux joueurs et aux dirigeants de mieux se défendre. La commission des épreuves a toujours statué avec un esprit d'accommodement, même si le cas des clubs forfaits de leur équipe réserves a perturbé le début de saison et particulièrement celui de l'équipe 2 du club. Les attentes de la Ligue en termes de qualification des encadrants et éducateurs ainsi que des soigneurs ont été satisfaites par le club même si cela était déjà quasiment le cas depuis longtemps. Gilbert Lepetit terminait son intervention sur des pensées d'encouragement à Laurent Tagliaféri récemment accidenté.

A son tour, Lilian Giordano a fait le bilan sportif de la saison écoulée. Si les deux équipes séniors, après un début de saison hésitant ont réussi à se qualifier pour les phases finales, elles ont achevé leur parcours très ou trop tôt. Puis les responsables Estève et Esparbes des équipes juniors et cadets ont fait leur bilan. Les juniors ont été moins nombreux qu'annoncé ont atteint les phases finales mais ont été éliminés par Vendres, futur champion ; les cadets quant à eux ont souffert également d'un effectif trop juste, qualifiés pour la deuxième phase, malgré de nombreux blessés ou absents, et finalement éliminés sur un malentendu administratif. A noter encore une fois, l'USL est le seul club du département à fonctionner avec des équipes juniors et séniors en nom propre et non en entente. Mitch Darparens de son côté a fait état de la bonne santé de l'école de rugby dont les effectifs sont en hausse de 8% avec 96 inscrits. Cela est dû à l'important travail réalisé dans le milieu scolaire dans les établissements de la ville et qui sera étendu aux écoles environnantes. Le principal souci revient au coût en hausse constante des transports pour emmener tous ces enfants aux différents tournois. Cependant tous ces efforts sont reconnus par des récompenses justifiées, le Trophée d'Ovalie du Gers et les médailles de bronze de la FFR pour les responsables.

 

Evolution pour les Séries Régionales

La FFR a engagé avec les Ligues une large concertation à propos du format des championnats de France des séries régionales.

Plusieurs constats se sont révélés à l’issue de ces réunions  :

Le format actuel, élaboré sur le modèle des anciens comités territoriaux, n’est plus adapté par manque de lisibilité et de cohérence.

ll nécessite une évolution rapide (diminution du nombre de clubs qualifiés avec le maintien de la proportionnalité dans la représentation des ligues, raccourcissement des phases finales avec une importance plus grande donnée à la phase régulière de championnat, allègement du calendrier).

Le nouveau format des phases finales du championnat de France des séries régionales a été présenté au bureau fédéral  : elles débuteront aux 16èmes de finale pour toutes les séries.

Pour l’Occitanie, cela concernera 53 équipes  :

7 en Honneur, Promotion Honneur, 1ère, 2ème et 3ème séries

10 en 4ème série

8 en réserves Honneur

L’accession en Fédérale 3 concernera 5 clubs d’Honneur (comme la saison 2018-2019). L’ensemble des ligues va promouvoir au total 27 clubs. La dernière place sera attribuée à l’association la mieux classée à l’issue des phases finales du championnat de France Honneur n’accède pas directement à la Fédérale 3 (exemple de l’US Argelès Gazost pour 2018 – 2019)

 

Récompense méritée

rcompense_3 rcompense2

Le samedi 15 juin se déroulait à Auch la première journée Gers ovalies qui fêtait le rugby du département.

De nombreuses récompenses ont été décernées à tous les clubs sur plusieurs critères (meilleurs buteurs, jeunes, clubs...) et l'US Lectouroise a eu le trophée récompensant la formation et son école de rugby. Christian et Cathy Loubery ont eu la médaille du bénévolat pour le travail effectué au sein du club et de l'école de rugby.

Bravo à eux, ils le méritent amplement.

   

Les Bleuets un doublé historique

u20champion
MONDIAL U20 2019 - Ils l'ont fait. Au terme d'une compétition folle et d'une finale haletante, les Bleuets ont été sacrés champions du monde U20 pour la deuxième année consécutive, en battant l'Australie sur le plus petit des écarts (24-23).

Ils l'ont fait. Enfin, ils l'ont refait ! Samedi, les moins de 20 ans français ont conservé leur titre de champions du monde en battant l'Australie sur le fil (24-23), en finale du Mondial. Déjà sacrés à Béziers l'année dernière, les Bleuets deviennent ainsi la troisième équipe à conserver leur couronne mondiale, après la Nouvelle-Zélande (de 2008 à 2011) et l'Angleterre (2013 et 2014). Exceptionnel.

La stupeur d'entrée de jeu. On joue depuis moins d'une minute quand l'Australie vient ouvrir le score par l'ailier Nawaqanitawase après un très bon travail de son arrière, Lucas , parti de ses quarante mètres. Comme face à l'Argentine la France ratait son entame et se retrouvait menée dès la première minute. Allait-on assister à une finale à sens unique ? Les Bleuets allaient très vite donner un élément de réponse. Il n'en sera rien. Quelques minutes plus tard, Lachaud venait répondre tout en puissance pour permettre aux Bleuets de prendre l'avantage. Dominés dans le jeu, acculés dans leur camp, les coéquipiers d'Arthur Vincent s'arc-boutaient en défense.

En face, les Wallabies avançaient sur chacune de leur percussion et parvenaient finalement à trouver l'ouverture par leur talonneur, Lonergan. Sans s'affoler et après avoir fait le dos rond, les Français repartaient à l'assaut du camp adverse. L'efficacité était maximale pour les joueurs de Piqueronies qui inscrivaient un essai sur un ballon porté dès leur retour dans le camp jaune. À la mi-temps, c'est la France qui menait au score 18-13.

Carbonel pour la gagne

La seconde période repartait sur les mêmes standards que la première puisque Wilson venait permettre aux siens reprendre le score (18-20). Comme dans le premier acte, la France s'appuyait sur une énorme solidarité défensive et ne cédait pas malgré les coups de boutoirs incessants australiens au près comme au large. Encore une fois après laissé passer l'orage, les Français se ruaient à l'attaque et profitaient des quelques fautes adverses pour capitaliser au score grâce à la botte de Louis Carbonel (4/5) quand dans le même temps les buteurs McDonald et Harrison laissaient près de dix points au pied.

À la soixante-cinquième minute de jeu, la dernière pénalité de Carbonel était celle de la victoire (24-23). Restait alors aux Bleuets de nouvelles séquences défensives interminables mais décisives. Comme l'an dernier à Béziers, les Bleuets étaient sacrés champions du Monde. Après la Nouvelle-Zélande et l'Angleterre, la France rentre donc dans le cercle très fermé des équipes ayant réussi le doublé. Plus que jamais, l'avenir du rugby est entre les mains de cette jeune garde.

   

Stade Toulousain champion de France

ILS L'ONT FAIT ! Les Stadistes sont CHAMPIONS DE FRANCE pour la 20ème fois de leur histoiiiiiiire !

C_de_F

   

Julien Hérriteau & Amélie Derrey

Dernièrement deux anciens minimes passés par l'école de rugby de l'US Lectoure se sont rencontés pour une photo souvenir après le match Agen-Toulon.
Amélie Derrey joue cette saison avec les cadettes du SU Agen et Julien Hérriteau 3/4 centre de l'équipe une, futur joueur de Toulon.
Nous souhaitons à Amélie de suivre le parcours de Julien et de pouvoir cotoyer le haut niveau dans les catégories où elle évoluera.
Bonne chance à tous les deux l'USL est fier de vous.

Julien_Hrriteau_Amlie_Derrey_

   

2019/2020 Séniors Poule 4

Qui est en ligne?

Nous avons 2 invités en ligne
Résultat de recherche d'images pour "logo top 14" 
STADE_TOULOUSAIN_RUGBY
clermont
Lyon_olympique_universitaire ASSOCIATION_RACING_METRO_92
La_Rochelle
Montpelier
CASTRES_OL
Paris
R_C_TOULONNAIS
Bx-Bgles
pau_section
S_U_AGEN
brive bayonne
Résultat de recherche d'images pour "logo pro d2"
.
grenoble perpignan
oyonax
vannes
mont_de_marsan never
biarritz beziers
soyaux_angouleme aix_en_provence
carcassonne montauban
colomiers aurillac
bourgue_en_bresse rouen

Fédérale

Fede
FFRFFRFFR
1DF         2DF         3DF

6 Nations

FFR

Ecosse

Italie

England

Gale

Irlande

 

challenge_cup

champion_cup

Envie de jouer ?

Vous êtes intéressés par le rugby ?

Contacter nous